Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 13:18

GREVE DU 12 FEVRIER;

A lire sur le lien suivant: le 4 pages 1er degré de la CGT Educ'action

Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 17:14

Les camarades du syndicat d'Inergy ont décidé d'organiser une manifestation samedi 9 février 2013 : départ à 10h de la salle polyvalente de Laval
Ils luttent contre la fermeture de leur centre technique, cela concerne près de 200 salariés....

Nous vous invitons à les rejoindre et les soutenir dans leur lutte.

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 17:05
Les organisations syndicales de l'enseignement CGT,CNT, FO, SNUipp, SUD de la Mayenne considèrent que, loin de répondre aux besoins de l'école publique et à

 

l'intérêt des élèves et des familles, le projet de loi sur la refondation de l'école et le

 décret sur l'aménagement des rythmes scolaires vont dégrader les conditions 

d'enseignement des élèves et mettre en péril les statuts des personnels.

 

Elles décident donc d'appeler tous les personnels de l'Education Nationale des écoles, des collèges, des lycées, des lycées professionnels, à cesser le travail et à se mobiliser

 

mardi 12 février 2013

 

pour obtenir :

 

l'abrogation du décret du 24 janvier 2013 sur les rythmes scolaires dans le

 

premier degré,

 

la remise à plat du projet de loi sur la refondation de l'école.

 

Elles appellent les personnels à se réunir mardi 12 février

 

à 9h00 à la salle de la FAL, à LAVAL (allée du Vieux Saint-Louis)

 

puis à 11h devant la préfecture à Laval en vue d'une manifestation.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 10:22

Les organisations syndicales CGT, FSU et SUD/Solidaires appellent les agents de la Fonction Publique à une journée de grève le 31 Janvier 2013. 

 

Un rassemblement est prévu au Mans à 10h devant la préfecture.

Pour ceux qui veulent y participer, l’intersyndicale mayennaise prévoit d’organiser un car au départ de Laval à 8h30 Salle Polyvalente.

 

Les revendications seront portées sur l’emploi, les salaires, l’abrogation de la journée de carence, l’amélioration du fonctionnement de la Fonction Publique et des services publics.

Autant d’exigences pour peser sur les négociations à venir, notamment celles du 7 Février prochain avec la Ministre, sur les rémunérations.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 10:19

La CGT  Éduc'action, réunie en congrès les 23, 24 et 25 janvier 2013 à Montreuil, dénonce résolument l’attitude autoritariste d’un nombre grandissant de chefs d’établissement qui entendent museler les représentants syndicaux dans leur activité.

Ainsi, dans plusieurs établissements (à Strasbourg au collège Stockfeld, à Blois au lycée Augustin Thierry, dans le Nord au collège Dolto), certains syndicalistes se sont vus poursuivis au pénal pour diffamation. D’autres élus et représentants du personnel subissent harcèlement, menaces de sanctions disciplinaires systématiques afin de faire taire l’expression syndicale.

Ces actions plus qu’agressives ont pour seule finalité d’étouffer toute forme d’expression et d’action syndicales qui dénoncent les dysfonctionnements de l’éducation nationale générés par les réformes successives de destruction du service public. Ces méthodes managériales, issues des pires pratiques patronales, sont à l’origine d’une souffrance exacerbée chez les personnels. Ceux-ci travaillent dans des conditions exécrables, lesquelles provoquent arrêts maladies, burn out, dépressions, voire suicides.

 La CGT  Éduc'action exige du ministère de l’éducation nationale l’arrêt de la répression syndicale et du management par le harcèlement moral.

Elle exige l’application de la directive 89/391/CEE transposée en droit français, y compris dans le statut de  la Fonction  publique, qui stipule qu’il est de l’obligation de l’employeur, avec moyens et résultats, de garantir l’intégrité mentale et physique des personnels.

La CGT Éduc'action rappelle que dans ce cadre, l’employeur et tous ses représentants engagent leur responsabilité civile et pénale, doivent appliquer la tolérance zéro face aux pratiques managériales et adapter le travail à l’Homme comme l’exige la loi.

Montreuil, le 25 janvier 2013

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 15:43

 le-mans.jpg

Quarante nouveaux dossiers d’Employés de vie scolaire (EVS) sarthois et mayennais représentés par Me Bougnoux ont été examinés  lundi 10 décembre par le conseil des Prud’hommes du Mans.

Les EVS mayennais sont soutenus par l'intersyndicale CGT Educ'action/ FSU / CNT-STE /SUD

Le conseil des prud’hommes rendra sa décision le 11 février 2013.

C’est le deuxième procès qui se tient au Mans. Lors du précédent, en novembre 2011, 43 EVS sarthois et mayennais ont gagné. Le conseil des prud’hommes a condamné l’État à verser à chacun des indemnités allant de 10 000 à 15 000€. L’État avait fait appel.

De nouveaux dossiers sont en cours de constitution, n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements sur cette procédure.

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:05

« Il est prévu de transférer aux régions la fixation de la carte des formations professionnelles. Le président de la République s'y est engagé et les ministres du Travail et de la Formation professionnelle préparent ce mouvement. […] Cela soulève plusieurs interrogations essentielles auxquelles votre rapporteure pour avis n'a pas obtenu de réponses pleinement satisfaisantes », souligne Brigitte Gonthier-Maurin (CRC, Hauts-de-Seine) dans un rapport pour avis présenté au nom de la commission de la Culture, de l'Éducation et de la Communication du Sénat sur la mission « Enseignement scolaire » du PLF pour 2013, publié le 22 novembre 2012. La sénatrice liste ainsi ses interrogations : « Quelle répartition des rôles entre les présidents de conseils régionaux et les recteurs prévaudra-t-elle ? », « Comment éviter l'aggravation des inégalités sociales et territoriales entre les élèves ? », « Comment tenir compte des besoins nationaux de développement des qualifications et des métiers ? »

« DES INQUIÉTUDES » NON « APAISÉES »

La tentation de l'adéquationnisme emploi/formation. Brigitte Gonthier-Maurin souhaite « que soit écartée la tentation de l'adéquationnisme étroit entre l'emploi et la formation, qui se retrouve bien souvent dépassé par les évolutions du marché du travail, des qualifications et des métiers ». Elle considère « que la spécialisation géographique des formations ne doit pas être poussée trop loin, sous peine de restreindre drastiquement l'éventail des formations offertes aux jeunes et de renforcer encore le déterminisme géographique, qui les pousse à entrer dans les formations les plus proches de leur domicile ».

Le service public territorialisé de l'orientation. « Se joue ici aussi la question de l'orientation par défaut, dont on connaît les ravages », juge la parlementaire qui ajoute qu'il faudra « veiller à préserver la possibilité pour l'État de prévoir la création de formations à visée nationale afin de soutenir sa stratégie globale de politique industrielle ». Selon elle, le projet du gouvernement de confier la maîtrise du service public territorialisé d'orientation aux régions (1), « est le pendant du projet de régionalisation de la carte des formations ». Brigitte Gonthier-Maurin « craint que l'initiative du gouvernement et de l'ARF ne repose sur une confusion entre l'orientation d'un jeune en formation initiale et l'orientation d'un salarié en formation continue ». Selon elle, « rien a priori ne laisse penser que la régionalisation contribuera à améliorer les procédures et à faire régresser l'orientation subie ». « Un cadrage national fort et le maintien des compétences d'orientation au sein de l'éducation nationale paraissent au contraire nécessaires pour limiter les disparités régionales. »

DÉVELOPPER L'APPRENTISSAGE EN LYCÉE PROFESSIONNEL : UNE « MAUVAISE PISTE »

La dissolution du groupe classe. Sur le « développement annoncé de l'apprentissage au sein des lycées professionnels », Brigitte Gonthier-Maurin considère « que cette option ne constitue pas une bonne piste ». « Avant d'être suivie, elle nécessiterait de toute façon, de prime abord, d'apporter des réponses à certaines interrogations de fond », juge-t-elle. Elle pointe « le risque du mixage brut des publics » qui est « bien la dissolution du groupe classe ». « Il est à craindre que faire classe pour les enseignants deviennent rapidement impossible face à une telle hétérogénéité. […] Un cadre national précis et des moyens humains et financiers supplémentaires paraissent au minimum nécessaires. »

Revoir la répartition du produit de la taxe d'apprentissage. Pour la sénatrice, il paraît urgent de « revoir la répartition du produit de la taxe d'apprentissage ». Elle rappelle que « 52 % de taxe d'apprentissage […] revient obligatoirement à l'apprentissage, via des versements calibrés aux CFA, à un fonds national et au Trésor public. Les 48 % restants, le 'barème', sont en réalité des versements libératoires des entreprises vers les formations technologiques et professionnelles de leur choix. » Selon elle, « la construction de la taxe et l'affectation des fonds par les organismes collecteurs désavantagent très nettement les élèves de l'enseignement professionnel public. »

LE GOUVERNEMENT FACE À UN « DILEMME » ?

Insertion professionnelle et poursuite d'études. Brigitte Gonthier-Maurin évoque un « dilemme entre l'insertion professionnelle et la poursuite d'études » et « s'interroge sur la façon dont le gouvernement entend tenir les deux objectifs qu'il promeut » : « développer l'alternance, notamment au niveau V, tout en facilitant les poursuites d'études dans le supérieur ? » « Il semble que si l'on favorisait trop l'apprentissage, on renoncerait alors à l'élévation du niveau de qualification au profit d'entrées accélérées sur le marché du travail. » Pour la sénatrice, « à court terme, cette stratégie paraît de toute façon difficile à mener alors que la crise économique et financière provoque la contraction de l'activité des entreprises et l'arrêt des embauches » et « à long terme », « une telle politique risquerait de n'apporter aucun profit, ni individuel, ni collectif ».



Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 10:01

Le guide Assistant d’éducationavec entre autres un nouvelle fiche concernant les Assistants de prévention et de sécurité.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 09:53

A lire: le 4 pages collège qui fait le point sur l’analyse de la situation et l’actualité liée à la loi d’orientation.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 09:44
Une journée d'action à l'appel de la CES a été décidé lors du comité exécutif de celle-ci

C'est une journée d'action en solidarité avec les salariés Européens contre les politiques d'austérité. Voir le tract CGT.
Cette décision prend toute son importance au regard de l'annonce du gouvernement par la voix du 1er ministre qui vient d'annoncer des mesures pour la compétitivité se basant sur le rapport Gallois.
Ces mesures seront supportées encore une fois par les travailleurs, les demandeurs d'emplois et les retraités,entre autre il est prévu la création d'un crédit d'impôt recherche pour les entreprises financé en partie par la hausse des TVA...
 
Pour notre département, l'intersyndicale du 31 octobre a décidé d'une manifestation le 14 novembre à 14h à Laval , place du jet d'eau à l'appel de la CGT, CFDT, FSU, Solidaires





Partager cet article
Repost0